G-9BS6QGL4LQ

Découvrez les 10 propositions pour une région plus inclusive (31/05/2021)

APF France handicap se mobilise pour interpeller les candidates et candidats aux élections départementales et régionales !

Parmi les électeurs en France, 12 millions de personnes sont en situation de handicap et 8 millions d’autres sont leurs proches.

Ces personnes, souvent "invisibles" car discriminées et marginalisées, vivent dans les départements, les villes ou les communes de votre région.

Ce sont pourtant des citoyennes et citoyens qui exercent majoritairement leur droit de vote.

Ne les oubliez pas et faites de votre région un territoire qui tienne compte de toutes et de tous !

Mobilisez-vous pour une région plus inclusive !

Le développement durable est une priorité transversale de toutes les politiques régionales. Toutes les régions y sont engagées dans tous les domaines (agriculture, mobilité, éducation, développement économique, enseignement supérieur-recherche, égalité, santé…). Cette politique de développement durable doit prendre en compte ses trois piliers : économique, environnemental et social et, de ce fait, elle doit aussi prendre en compte les situations de handicap.

Les transports autres que ceux dépendant de l’État (transports routiers non urbains d'intérêt régional et services ferroviaires régionaux de voyageurs) sont de la compétence des régions. Ces missions de transport des départements ont été également confiées aux régions. Il revient donc à ces dernières de mettre en accessibilité l’ensemble de ces moyens de transports régionaux pour les personnes en situation de handicap. Il en est de même pour les transports scolaires, qu’elle peut cependant confier, dans le cadre d’une convention, aux départements, communes ou établissements publics de coopération intercommunale notamment.

La région a un rôle prépondérant en matière de formation professionnelle, notamment en direction des jeunes. La région se mobilise aussi pour son développement économique et par conséquent est un acteur incontournable en matière d’emploi. La formation et l’emploi des personnes en situation de handicap, et d’une manière plus générale des publics les plus éloignés de l’emploi, doivent être au cœur de la politique régionale dans ce domaine.

Les compétences des régions en matière de santé sont en plein développement. Outre la responsabilité de la formation des professions paramédicales, la région a un rôle essentiel à jouer dans le cadre de sa politique d’aménagement territorial, en lien avec l’Agence régionale de santé, pour répartir l’offre de soins dans toute la région et supprimer les déserts médicaux, notamment en milieu rural.

--> Pour aller plus loin : le livret APF France handicap sur les élections régionales 

 

Nos 10 propositions pour une région plus inclusive

#AEgalité

1. Prendre en compte les situations de handicap dans l’élaboration et l’évaluation des politiques régionales de développement durable

Les 17 objectifs de développement durable doivent être atteints en 2030, ce qui implique leur appropriation et leur déclinaison concrète dans les territoires.

2. Conditionner les aides publiques régionales aux entreprises et aux collectivités locales aux obligations d’accessibilité et d’emploi de personnes en situation de handicap

Les subventions (y compris les financements européens) ou financements par appels à projet du conseil régional doivent contenir des clauses conditionnelles au regard des obligations d’accessibilité et d’emploi que doivent respecter les entreprises et les collectivités locales.

3. Rendre accessibles les bâtiments et les sites appartenant à la région

La région, en tant que maître d’ouvrage, doit garantir la mise en accessibilité des bâtiments et sites dont elle est propriétaire : services, lycées, sites touristiques, etc.

4. Apporter un soutien financier à l’accessibilité des petites communes

Dans le cadre des soutiens financiers apportés aux collectivités locales et de sa politique régionale d’aménagement du territoire, la région finance le développement de l’accessibilité des petites communes (bâtiments publics, voirie, etc.).

5. Faciliter les transports inter-urbains et les transports scolaires des personnes à mobilité réduite

La région a la responsabilité des transports inter-urbains régionaux (routiers et ferroviaires) ainsi que de l’organisation des transports scolaires. Elle doit déployer leur mise en accessibilité à 100 % pour garantir la mobilité des personnes à mobilité réduite dans la région et dans tous les domaines (scolarité, formation, emploi, santé, loisirs, tourisme…).

6. Accompagner les publics les plus éloignés de l’emploi

La région doit soutenir l’accompagnement des publics qui sont les plus éloignés de l’emploi, dont les personnes en situation de handicap : embauches et maintiens dans l’emploi dans les services de la région, accompagnement social, soutien au déploiement de l’expérimentation Territoires zéro chômeur longue durée (20 % des bénéficiaires sont en situation de handicap), soutien à la création d’activité.

7. Développer l’apprentissage et les voies de professionnalisation des personnes en situation de handicap, notamment en direction des jeunes

Cela nécessite l’amélioration de l’accès aux dispositifs d’apprentissage et de professionnalisation : accessibilité des lieux, rythmes et parcours adaptés, formation des référents handicap, équipements numériques, mobilité, etc.

8. Inscrire l’économie sociale et solidaire dans le schéma régional de développement économique, d’internationalisation et d’innovation

La région doit établir une stratégie régionale de l’économie sociale et solidaire qui intègre le soutien à l’innovation sociale et l’expérimentation (ex. tiers lieux, services de proximité, lutte contre l’isolement) et à l’innovation technologique (ex. recherche et développement dans le champ de handicap).

9. Développer une offre en santé de qualité sur tous les territoires dans la région

La région doit mettre en place une stratégie d’attractivité du territoire, d’offre de formation, de recherche et d’innovation en santé et intégrer les questions de promotion de la santé, santé environnementale et de qualité de vie dans tous les projets d’aménagement du territoire.

10. Mettre en œuvre un plan régional de lutte contre la fracture numérique

La région doit soutenir les initiatives de lutte contre la fracture numérique : équipements et connexions, initiations et accompagnements, aides aux démarches administratives en ligne, etc. Un soutien à avoir en particulier à l’égard des lycées et dans le cadre des parcours d’apprentissage et de professionnalisation. 

 

--> Pour aller plus loin, «Pour les élections régionales et départementales, pensons au handicap», article Figaro Vox - Cosigné par Mylan Douthe, élu au Conseil APF de Département de Gironde

Devenez Assesseur sur la ville de BORDEAUX

Assesseur, élection, 2021, bordeaux, handicap, démocratie, citoyen

09:49 | Lien permanent | Commentaires (0)