G-9BS6QGL4LQ

JO Tokyo c'est parti ... pour une société qui n'oublie personne ! (23/07/2021)

Lire plus

La cérémonie d'ouverture des JO s'est tenue vendredi 23 juillet.
Les 206 délégations ont défilé dans le stade olympique.

C'est la star japonaise de tennis Naomi Osaka qui a allumé la vasque olympique.

La cérémonie a été caractérisée par l’inclusion et la participation de personnes en situation de handicap et par plusieurs spectacles ayant pour caractéristique une alliance entre les nouvelles technologies et la tradition japonaise.
Des spectacles féeriques pyrotechniques et musicaux ont égayé l’enceinte du stade abritant la cérémonie d’ouverture. Un seul point négatif : l’absence du public en raison des mesures et restrictions sanitaires très drastiques imposées par les organisateurs.

JO Tokyo, inclusif, sport, handicap, APF, société

Pour la première fois dans l’histoire du sport français, tous les athlètes feront désormais partie de la même équipe unifiée. Un symbole fort à 100 jours des JO.

« Quelles que soient nos différences, pour la première fois nous ne formons qu’un. Notre cohésion est notre force. Nous sommes une seule et même équipe. Nous sommes l’équipe de France. »

La vidéo de lancement de l’équipe de France unifiée pour les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo est claire. C’est une première : les 350 à 400 sportifs français, valides et en situation de handicap, concourront dans une seule et même équipe. À l’image de la photo officielle qui réunit 27 de ces athlètes et parathlètes.

JO Tokyo, inclusif, sport, handicap, APF, société

Une cohésion pour davantage d’inclusion

Perle Bouge, championne d’aviron paralympique, fait partie de ces sportifs. Pour elle, cette équipe unifiée est l’aboutissement d’une évolution sur les terrains.

« Dans ma discipline, on concourt déjà sur les mêmes compétitions en Championnats d’Europe ou du monde et on s’entraîne dans des clubs AVEC les valides. »

L’équipe unifiée était « une volonté des athlètes », souligne Marie-Amélie Le Fur, présidente du Comité paralympique et sportif français. C’est aussi un symbole fort pour faire évoluer la société vers davantage d’inclusion : « Le pari sera gagné quand des enfants en situation de handicap rêveront de devenir des Michaël Jeremiasz. »

 

Pour gagner en visibilité médiatique, c’est le grand public qui votera du 1er au 30 juin, pour désigner les deux porte-drapeaux des Jeux paralympiques le 24 août prochain. En attendant, vous pouvez retrouver l’ensemble des athlètes de cette équipe unifiée sur un nouveau site : equipedefrance.com

(Source FAIRE FACE : Abonnez vous)

 




11:36 | Lien permanent | Commentaires (0)